Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog de Mamily

Le Blog de Mamily

Mes passions, la création de villages miniatures - la lecture - la généalogie et Harry Potter *******************************************


La généalogie - toute une histoire...

Publié par Mamily sur 12 Août 2016, 09:03am

Catégories : #généalogie

Je vous disais dans le titre de mon blog que je suis une passionnée de généalogie.

Depuis plusieurs années maintenant, je fais des recherches sur mes racines et celle de mon mari... cela nous emmène bien au delà de nos quartiers habituels. On découvre parfois que nos racines sont à des lieux auxquels nous n'avions même pas idée.

Bien sûr, c'est long et fastidieux bien que depuis quelques années les états civils sont numérisés et disponibles sur internet, un sacré progrès.

Cela nous permet de voir des registres très anciens. J'ai pu remonter jusqu'à l'époque du Roi Henri III... écrit en langue "doc" mais aussi en vieux françois (français) et à partir de la révolution jusqu'à la restauration dans une langue "plus... patriotique"

Il y a parfois de belles écritures mais aussi des "pattes de mouches" très difficiles à décrypter...

En tout cas, on sait que les premiers registres ont été écrits par les prêtres. Ces livres sont intéressants car parfois bien décrits. Souvent, en fin d'année le curé de la paroisse raconte les évènements qui se sont passés dans l'année... ce qui nous permet de mieux comprendre l'époque.

A partir de 1539 François 1er rend les registres obligatoires. Il devait être noté le nom de famille qui est souvent celui d'un saint et parfois (le surnom) ainsi que la date de naissance.

Les mariages et les sépultures ne seront notées qu'à partir de 1579.

C'est sous Louis XIV que commence les vrais registres même si les ecclésiastiques ne se prêtent pas toujours au jeu. A partir de l'époque de Louis XVI les documents seront de plus en plus précis et fait en double exemplaire afin que le greffier puisse en archiver un double (car les originaux sont souvent détruits par le feu (guerre) les rongeurs ou les intempéries)

Finalement, on vit au rythme de nos ancêtres... on est heureux de trouver au fil de nos recherches leurs enfants. On a de la peine de voir que ces derniers n'ont vécus que parfois quelques heures, quelques jours ou quelques mois...

Finalement on a presque l'impression de les connaitre même si on n'est frustré de n'en avoir des portraits.

On se rend compte aussi des périodes de famine, contagions etc.... les actes de décès nous font voir des familles entières décimées et on est content de voir que nos ancêtres y ont échappés.

C'est vraiment passionnant....

La généalogie - toute une histoire...
Comment commencer sa généalogie....

Tout d'abord, demander à vos parents, grands-parents si vous les avez toujours, c'est encore mieux, leur livret de famille, celui de leur parents s'ils l'ont conservé. Penser que tout document est utile comme des actes notariés, des livrets militaires etc...

Ne pas oublier que les actes civils numérisés ne vont qu'en 1902 pour la plupart. (les années suivantes seront numérisées au fur et à mesure des années passant) Je crois que les archives ne peuvent être disponibles au public autres que la famille à partir de 100 ans.

Tous les actes après cette date, sont conservés par les mairies qui ne veulent pas toujours vous les donner sauf si vous pouvez prouver que vous êtes bien de la famille.... certaines mairies ont un site internet pour en faire directement la demande.

N'oubliez pas de demander à vos grands-parents ou parents de vous raconter ce qu'ils savent sur leurs parents, grand-parents cela peut vous être utile et toujours bon à noter (date de naissance ou age - lieu de vie ou de mort - là où ils ont habité) n'oubliez pas qu'ils ne sont pas éternels et que toutes ses informations seront à jamais perdues.

Nota : ils peuvent parfois se tromper, croire détenir des informations faussent transmises de génération en génération...

J'ai eu le cas pour un grand oncle de ma Maman. Elle me disait qu'on lui avait toujours dit que son ancêtre avait disparu après la guerre de 14-18 et qu'ils n'avaient plus eu de nouvelles... mes recherches généalogiques m'ont permis de voir qu'il ne risquait pas d'être mort à la guerre puisqu'il était décédé à l'age de 18 mois....

La généalogie - toute une histoire...

Le livret de famille va vous révéler le nom, la date et souvent le lieu de naissance de vos grand-parents ou arrières-grand-parents mais aussi dans quelle commune ils se sont mariés et bien sûr le jour et l'heure.... mais aussi le nom, le prénom et la date de naissance de chacun de leur enfant. Leur date de décès et aussi s'ils y a eu divorce, remariage etc....

Déjà une bonne base car dès lors, vous pourrez commencer à remonter dans le temps.

Malheureusement, nous sommes parfois frustrés de voir que la commune où ils sont nés n'a pas encore numérisé les actes.

Il vous faudra donc soit écrire (certaines communes acceptent de vous envoyer l'acte - mais souvent pas plusieurs) soit vous déplacer pour l'obtenir... cela peut être une occasion de retourner à vos sources....

Dans les cimetières, on peut également apprendre des tas de choses... souvent dans les villages, des familles entières sont inhumées et peuvent être une source de renseignements.... Il peut y avoir également des habitants qui sont encore au courant de certaines choses si les familles ont été bien connues dans le village.

Pensez également aux photos, cartes postales, lettres que vous aïeules ont pu écrire ou recevoir et qui auraient été conservées. Tous peut être une source pour remonter le temps.

La généalogie - toute une histoire...

Bien sûr les sites d'états civils sont un paradis pour les recherches mais dites vous que ce n'est pas une mince affaire et qu'on ne trouve pas toujours du premier coup ce que l'on cherche... il va falloir vous armer de patience.... y passer des heures à visionner des pages et des pages de registres surtout quand on se retrouve sans plus aucun repère et qu'on y va à taton...

Mais parfois on tombe sur un essaim, il suffit de trouver un ancêtre et les autres vous sautent presque aux yeux et vous pouvez dans une soirée trouver toutes une famille....

La généalogie - toute une histoire...
Passons aux choses sérieuses....

Au tout début, on commence par écrire sur un papier son premier arbre avec les premiers personnages trouvés.

Mais vous allez être très vite débordé par vos trouvailles et une page ne sera pas suffisante, ni même deux, ni même un cahier.... car quand vous serez comme moi avec 839 individus trouvés - 1599 actes trouvés etc.... votre cahier, ni même un classeur ne sera suffisant mais surtout pratique...

Alors vous devrez vous décider pour un logiciel de généalogie... il y en a des tas. Des gratuits, des payants qui vous faciliterons la vie et surtout seront capables de faire le rapprochement avec diverses personnes qui pourront être à la fois éventuellement, belle-sœur, mère et épouse d'un même personnage car à certaines époques il était fréquent qu'une femme meurt en couche et que sa sœur prenne sa place pour élever ses enfants et comme le concubinage était interdit par l'église, le mari épousait sa belle-sœur...

De plus certains logiciel permettent d'incorporer des documents divers pour compléter la généalogie comme les actes bien sûr mais également des lieux, des informations etc....

Personnellement, je pense à mes générations futures qui seront peut être intéressées par leurs ancêtres et qui seront contentes de trouver des informations sur notre façon de vivre, des maladies et explications de décès. Mais aussi des photos de nous, de nos maisons, des villes où on a habité tout au long de notre vie, des écoles où on a grandi etc...

J'ai donc acheté un petit logiciel qui répond à mon attente à un prix très raisonnable. Il s'appelle "Hérédis"

Les démonstrations suivantes viendront donc de ce logiciel mais n'importe quel autre pourra vous convenir.

La généalogie - toute une histoire...

D'abord vous allez commencer par vous créer car vous serez le personnage principal de votre généalogie. Tout partira de vous.

Si vous êtes marié(e) vous rajouterez votre époux ou épouse ainsi que vos enfants si vous en avez, vos petits-enfants etc.... dès lors vous aurez créer votre descendance ceux qui le plus simple, il est vrai. Vous la prolongerez au fur et à mesure des naissances, mariages et décès futurs.

 

Maintenant, vous allez rajouter vos ascendants, ceux que vous connaissez grâce aux précieux livrets de famille conserver par vos parents et/ou grand-parents. Pensez à bien tout noter, cela vous évitera de devoir y revenir. (personnellement je scanne les pages du livret que je rentre dans le logiciel comme acte d'état civil en attendant de pouvoir me procurer les vrais actes)

 

saisie du personnage principal - VOUS

saisie du personnage principal - VOUS

Rentrez le plus d'éléments possibles tel que votre naissance, votre baptême, votre communion si vous l'avez fait, votre mariage civil mais aussi religieux, vos différents lieux d'habitation etc... avec photos si vous en avez...

Moi je vais sur google Earth récupérer des photos des différents lieux où j'ai habité (malheureusement il arrive parfois de ne plus rien retrouver à cet endroit si trop d'années sont passées depuis) mais peut être avez vous de vieilles photos... Chaque logiciel a sa propre façon de saisie mais vous vous y ferez très vite car ils ne sont jamais très compliqués.

 

La généalogie - toute une histoire...

Sur certains sites de généalogie, ils n'ont toujours pas encore numérisés les registres d'état civil mais seulement les tables décennales. Vous ne pourrez alors que relever que par nom et prénom que les références des "cotes" qui concerneront éventuellement des personnes du même nom. Avec ces cotes, il faudra vous rendre aux archives des lieux concernés pour chercher sur les registres papiers les documents ainsi cotés.

Pour ma part, je trouve agréable de pouvoir toucher ses registres, si vieux, si précieux et parfois très abimés dans un lieu silencieux aux bois vermoulus décorés de vieilles gravures anciennes, aux odeurs de vieux papiers encrés et de vieille poussière.

Dans de nombreuses salles comme à Bordeaux, se sont des numérisations que permettent de retrouver les actes. Vous n'avez pas accès aux registres, ceci afin de les protéger car très fragiles. Nous n'avez en premier lieu qu'au registres "tables" qui vous permet avec référence de retrouver le microfilm correspondant.

En Dordogne, j'ai eu le plaisir d'avoir accès directement aux registres et j'ai pu voir que certaines personnes n'en prennent pas soins. Elles écrivent dessus et en plus au stylo...  Maintenant, le personnel des archives n'autorise plus autre chose que des crayons à papier et un appareil photo et seulement quelques feuilles de papier ou un bloc.

Je vous conseille alors de prendre un appareil photo ou votre téléphone portable s'il en fait office pour pouvoir récupérer l'acte. S'ils sont sous micro film, vous pourrez grâce à un appareil, pour quelques centimes d'euro le sortir sous format papier.

Mais si vous avez la chance que votre site vous propose les actes numérisés, voici comment cela se présente.

 

La généalogie - toute une histoire...

Voici ce que l'on appelle les tables décennales. C'est la liste par ordre alphabétique puis par année des naissances et décès.

Il y figure  le numéro sous lequel l'acte a été enregistré, le Nom de famille et le premier prénom de la personne, sa date de naissance ou de décès.

Il est impératif de noter également le numéro de la section qui est souvent noté dans la marge de gauche. Si vous oubliez de le noter, vous ne pourrez pas retrouver le microfilm ou le registre correspondant.

Pour les mariages c'est le nom de l'époux qui est renseigné par ordre alphabétique, celui de l'épouse venant après.

 

La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...

Au dernier siècle, les actes étaient imprimés, il ne restait plus qu'au préposé à le compléter ce qui rendait la lecture plus facile mais malheureusement du coup pas toujours détaillée.

A l'époque de la révolution, les personnes habilitées à passer les actes n'étaient pas toujours des érudits, ni des gens instruits ce qui fait que les actes ne sont pas toujours très lisibles. Mais ils étaient parfois très imagés.

Aux temps anciens 1700, 1800, les actes sont souvent plus détaillés mais très abimés ou mal écrits et malheureusement pas toujours lisibles.

Dans les années 1600, ils sont très succincts car non obligatoires, ce sont souvent les prêtes qui les tenaient et ils notaient dans un coin de carnet, le nom du mari et de la famille avec une date et souvent le nom des enfants qui en découlaient.

Voici quelques extraits à des décennies différentes vous verrez bien la différence.

La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...

Nous sommes en 2018 et de nouveaux actes ont été mis en ligne pour la plupart jusqu'en 1916 (mais surtout les tables) les registres arriveront plus tard.

Certains sites sont déjà à jour, d'autres en sont loin.

Voici la liste des sites mise à jour

 

La généalogie - toute une histoire...

Pour ma part, mes recherches continuent mais à présent je n'y vais plus qu'à "taton" je recherche dans le dur comme on dit

 

J'ai eu la chance après des heures de nouvelles recherches sur les nouvelles tables misent à notre disposition de trouver des actes inespérés.

Dans les tables de décès qui ont été rajouté de 1903 à 1916, j'ai trouvé l'acte de décès de mon arrière-arrière grand-mère espagnole. Branche pour laquelle j'étais condamnée de ne plus trouver quelques choses car les actes espagnols ont été détruits pendant la guerre d'Espagne.

Sur cet acte, j'ai trouvé la date de naissance, le lieu et surtout le nom de ces parents. Cela m'a permis de monter d'une génération.

Je savais grâce à l'acte de mariage de sa fille de 1926 que sa mère était décédée et n'était pas présente, donc elle était décédée avant 1926. J'ai eu de la chance qu'elle soit décédée avant 1917 sinon comme pour son mari, je dois attendre les prochaines publications.

C'est pour cela que tout ce qui est noté dans un acte, "feu ou feue" un lieu, un nom est important, cela permet de diriger nos recherches.

 

La généalogie - toute une histoire...

J'ai également un arrière-arrière grand père qui est un enfant abandonné.

Dans ce cas, malheureusement, la lignée est impossible à remonter à moins que sur l'acte d'abandon les parents aient laissés un renseignement (car certains revenaient les chercher quand leurs moyens leur permettaient mais c'était très rare) Sur l'acte d'abandon il est noté le n° d'immatriculation qui lui a été attribué.

Par contre, si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ce qu'il est devenu ensuite, il existe des dossiers où tout était consigné. Ils font partie des "séries X" ils ne sont malheureusement consultables que sur place.

Sur ce document, on apprend que cet enfant a été confié à une nounou (nous avons son nom et prénom et le lieu où elle habite - le nom de son mari et le fait qu'elle prévient qu'elle change de département)

Les archives de Foix n'ayant plus son dossier, je demande aux archives de Hautes Garonne s'y ont quelques choses.

Et apparemment oui, ils me disent qu'ils y a des séries consultables sur place.

Alors si vous n'avez pas la possibilité de vous déplacer, vous pourrez faire appel à des forums de généalogie bénévoles qui pourront éventuellement aller chercher pour vous. En général, il y a toujours des passionnés qui veulent bien entreprendre les recherches et souvent qui vous ajoutent des détails supplémentaires...

La généalogie - toute une histoire...
La généalogie - toute une histoire...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents